Sciences Po Paris : Fioraso « mesure pleinement la préoccupation et l’inquiétude » des personnels

Geneviève Fioraso a répondu vendredi à la pétition envoyée par une partie des personnels de Sciences Po, réclamant la mise en place d'une nouvelle procédure de recrutement du successeur de Descoings.

EducPros révélait vendredi la réponse de la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso à la pétition envoyée la semaine dernière par une partie des personnels de Sciences Po, réclamant « l’organisation d’une nouvelle procédure de recrutement » du futur directeur et la démission de Jean-Claude Casanova et Michel Pébereau, respectivement présidents du Conseil d’administration de la FNSP et du Conseil de direction de l’IEP.

La ministre affirme mesurer « pleinement la préoccupation et l’inquiétude qui s’expriment » dans cette pétition. L’IEP Paris traverse en effet, depuis la mort de son directeur Richard Descoings en avril dernier, une « période de transition rendue encore plus difficile » par la publication dans la presse d’extraits du rapport critique de la Cour des Comptes sur la gestion de l’établissement, alors que les conclusions définitives n’ont pas encore été rendues par la Cour. De plus, souligne Fioraso, « le processus de désignation de Richard Descoings […] dans le cadre d’une procédure sui generis […] a donné lieu à son lot de controverses publiques ».

Le ministère veut préserver la réputation de Sciences Po

La ministre regrette « que la réunion des Conseils dirigeants des 29 et 30 octobre dernier [n’ait] pas apaisé la situation ». Elle rappelle que « la priorité du ministère » est de « préserver la réputation méritée de l’institution en rétablissant les conditions d’une direction et d’une gestion sereine ». Elle indique aussi avoir « engagé le dialogue avec les présidents des Conseils dirigeants » pour leur faire part de son « intention de tirer, le moment venu, toutes les conséquences du rapport et des recommandations de la Cour des Comptes« . Quand celles-ci auront été rendues publiques, « ce dialogue portera sur des dispositions précises dont je demanderai la mise en oeuvre », afin de « mettre fin sans délais aux anomalies relevées, de remédier aux faiblesses identifiées en matière de gestion », promet-elle.

Mercredi dernier, près de 200 salariés et enseignants de Sciences Po, réunis en assemblée générale, avaient adopté une motion-pétition contestant la nomination d’Hervé Crès à la tête de l’IEP et réclamant la démission de Pébereau et Casanova. Elle avait été envoyée dans la foulée à Genviève Fioraso et aurait récolté plus de 450 signatures.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.