Estimant ne pas être suffisament pris au sérieux dans le cadre des discussions sur la refondation de l’école, et refusant d’être « les dindons de la farce », des enseignants du primaire se sont réunis en un collectif baptisé les Dindons de l’éducation.

Au départ constitué de quelques enseignants discutant par le biais de forums, le collectif a rapidement attiré de nouveaux membres, et la page Facebook compte aujourd’hui plus de 2 500 fans.

Les Dindons de l’éducation réclament notamment « l’abandon immé­diat de la remise en ques­tion des rythmes sco­laires, abso­lu­ment pas prio­ri­taire », pour donner la priorité à « l’allègement des pro­grammes sco­laires du pri­maire, la baisse des effec­tifs par classe, la remise en place des RASED et la prise en charge des élèves por­teurs de handicap ».