Rythmes scolaires : la réforme doit être faite en 2013 « dans l’intérêt des élèves » (Peillon)

Alors que l'AMF évoquait hier un report du retour à la semaine de 4,5 jours à l'école primaire en 2014 dans certaines communes, Vincent Peillon souhaite maintenir l'application de la réforme à la rentrée 2013.

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon souhaite que le retour à la semaine de 4,5 jours à l’école primaire se fasse en 2013 pour toutes les communes, « dans l’intérêt des élèves ». C’est ce qu’il a indiqué hier lors d’un débat sur le projet de loi de finances à l’Assemblée nationale.

Pas de report à la rentrée 2014 envisagé

« Je vois qu’il y a un débat » sur la mise en place de cette réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014, a affirmé le ministre. « J’écoute chacun et je ne crois pas qu’on puisse faire une réforme contre les parents, contre les professeurs, etc. Mais j’attire votre attention sur le fait que cette réforme a été préparée depuis longtemps et à l’unanimité de tous les groupes politiques de cette assemblée ». « Je continue de penser que, dans l’intérêt des élèves, nous devons faire cette réforme à la rentrée » 2013, a-t-il poursuivi, estimant que « quand on passe aux travaux pratiques, il y a toujours de bons motifs pour ne pas le faire ».

André Laignel, secrétaire géné­ral de l’Association des maires de France (AMF), avait notamment affirmé que la réforme des rythmes scolaires pourrait être repoussée à la rentrée 2014 dans certaines communes. L’association avait en effet réclamé un « délai de deux ans » pour qu' »une évalua­tion pré­cise » du coût de la mesure soit effectuée.

« Beaucoup de maires et de conseils généraux ont déjà fait leur calcul », a affirmé Vincent Peillon, indiquant que le coûts supportés par les communes seront très différents selon la façon dont les élus s’organisent.

Source(s) :
  • AEF

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.