Selon le Se-Unsa, le salaire annuel moyen des enseignants est inférieur de 20 % à celui des autres cadres de l’Etat, et inférieur de 25 % à celui des cadres de la Fonction publique hospitalière. Les professeurs restent « les mal payés du système », regrette le syndicat, qui s’appuie sur les chiffres dévoilés par le rapport annuel de la Fonction publique 2011-2012.

Le syndicat dénonce également la baisse de 0,4 % du salaire moyen des enseignants entre 2009 et 2010, alors que celui des autres fonctionnaires titulaires a augmenté de 0,2 % dans le même temps. Il s’insurge également contre le gel du point d’indice, maintenu depuis juillet 2012. « Les traitements se sont dépréciés et les prélèvements ont aug­menté : ça ne peut plus durer ! », déplore le Se-Unsa, qui estime qu' »un enseignant ou un CPE au huitième échelon gagne aujourd’hui 13% de moins que son collègue en 2002″. « Il a perdu 250 € de pouvoir d’achat, par mois, en dix ans », affirme-t-il.

« Les enseignants sont mal payés. Tout le monde le reconnaît aujourd’hui », rappelle le syndicat, soulignant que les profs « s’impatientent. S’ils ont choisi ce métier ce n’est pas seulement par vocation mais aussi pour gagner leur vie ».