Dans les médias, « on ne voit pratiquement rien sur ce qui se passe réellement dans les classes. Curieusement on a un discours médiatique qui occulte la variété des pratiques, la richesse de ce qui est expérimenté. On n’en parle jamais sauf lorsqu’un enseignant reçoit une beigne ou qu’il donne une claque à un élève« .

Michel Lussault, directeur de l’Institut français de l’éducation, journalistes-education.net, 04/11/2012.