Des professeurs des écoles, estimant n’être pas suffisamment écoutés dans le cadre des débats pour la refondation de l’école -notamment sur la réforme des rythmes scolaires- ont créé le collectif « Dindons » pour « faire connaître les attentes des enseignants vis à vis de ces réformes à venir ». Le collectif ne se dit affilié « à aucun syndicat, aucun parti politique ». « Notre but est uniquement de donner la parole à ceux qui ont l’impression que cette refondation se décide sans eux », affirme-t-il.

« Pour la refondation de l’école, on ne nous demande pas notre avis… tant pis, nous, enseignants de l’école primaire, on le donne quand même », écrivent les Dindons. Pour cela, les enseignants du collectif alimentent un blog sur lequel ils écrivent « régulièrement des articles pour rendre compte des nouveautés de la refondation au jour le jour, des avis des syndicats, et surtout », de ce qu’ils en pensent. Les Dindons animent également une page Facebook comptant déjà plus de 1 500 fans.

Les Dindons s’insurgent notamment contre la réforme des rythmes scolaires annoncée par Vincent Peillon dans le primaire. Ils jugent l’allègement de la journée de cours peu significatif et estiment que les 30 min d’aide aux devoirs en classe peuvent favoriser les inégalités entre élèves.

« Afin que nous ne soyons pas les dindons de la farce, ouvrons grand nos becs », clame le collectif dans un communiqué.