Rythmes scolaires : la proposition des 25h de travail en classe entière pour les enseignants de primaire « est amendable »

Le ministère de l'Education nationale a annoncé vendredi que la proposition de Peillon sur les 25h hebdomadaires de travail en classe entière pour les enseignants de primaire (23h de cours et 2h d'aide aux devoirs) serait "discutée" après la Toussaint.

Le ministère de l’Education nationale a indiqué vendredi que la proposition de Peillon sur les 25h de travail en classe entière des enseignants de primaire (23h de cours hebdomadaires et 2h d’aide aux devoirs), était « amen­dable et sera dis­cu­tée après les vacances de la Toussaint ».

« Après avoir entendu l’ensemble des orga­ni­sa­tions syn­di­cales, les parents d’élèves, ren­con­tré les élus, le ministre sera tout à fait prêt à rou­vrir les dis­cus­sions en réaf­fir­mant que ça se fera dans un cadre où il n’y aura pas de réduc­tion du temps de tra­vail des ensei­gnants », a-t-il précisé.

Des propositions sur les rythmes scolaires critiquées

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires en primaire, le ministre de l’Education nationale avait proposé, lors d’une rencontre avec les syndicats enseignants il y a deux semaines, de diminuer le volume horaire de cours de 24h à 23h par semaine, et d’ajouter 2h d’aide aux devoirs en classe entière, assumées par les enseignants. Grâce au retour d’une demi-journée de classe le mercredi matin, les élèves finiraient ainsi les cours à 15h30, bénéficieraient de l’aide aux devoirs jusqu’à 16h, puis les collectivités locales prendraient le relais jusqu’à 16h30 avec des activités cultu­relles et spor­tives.

Ces propositions avaient été désapprouvées par les syndicats enseignants; le Snuipp-FSU avait fustigé jeudi un scénario « abso­lu­ment pas conce­vable » et avait réclamé « des dis­cus­sions sérieuses ». De son côté, le SE-Unsa avait demandé vendredi l’ouverture de « négo­cia­tions » sur les rythmes scolaires, pour dépasser les « échanges infor­mels » qui avaient eu lieu précédemment.

Source(s) :
  • AFP, France 3 Nord-Pas de Calais, se-unsa.org

2 commentaires sur "Rythmes scolaires : la proposition des 25h de travail en classe entière pour les enseignants de primaire « est amendable »"

  1. Pasdeça  30 octobre 2012 à 13 h 09 min

    Une aide aux devoirs en classe entière ? Quel intérêt ? De quoi creuser encore l’écart entre ceux qui avancent quelles que soient les conditions et ceux qui ont besoin d’un accompagenement individuel, impossible à réaliser en classe entière. Quelle déception !Signaler un abus

    Répondre
  2. tournesol  2 novembre 2012 à 18 h 50 min

    Et en 1/2 heure, un animateur sportif/culturel (rémunéré par la mairie !) ferait faire à nos bambins une activité ?
    Parents, qui avez comme moi des enfants qui font des activités le mercredi… combien du temps dure un cours ? 1/2 heure ?!
    Le ministre nous prend vraiment pour des innocents ! 1/2 heure, c’est le temps d’accueillir tout le monde, de sortir le matériel… au mieux de s’échauffer et de commencer !!
    Annoncer une telle durée c’est reconnaître implicitement que cela ne se fera pas ! Qu’en matière d’activité ce sera GARDERIE avec du personnel municipal !
    Donc, nos enfants passeront de leur enseignant à la garderie… et je ne verrai plus la maîtresse de ma pitchounette à la porte pour me dire comment s’est passé la journée, si elle a dormi à la sieste… Les dames de la garderie seront bien trop occupées à gérer la sortie !
    A ce propos, dans notre école, entre 90 et 100 enfants mangent à la cantine tous les jours… et il y a 2 (deux !) agents municipaux pour les encadrer !! Alors ma pitchounette, je la pense plus au calme et plus en sécurité avec sa maîtresse et son ATSEM ! Même si celles-ci doivent gérer les 30 bambins de la classe !
    Une chose est sûre, cette réforme n’est pas faite dans l’intérêt de nos enfants !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.