Le Snuipp déçu par le projet de Peillon pour les rythmes scolaires

Le principal syndicat du primaire juge le scénario ministériel "pas concevable", et pas à la hauteur des attentes suscitées par la concertation pour la refondation de l'école.

Le SNUipp-FSU, principal syndicat des enseignants du primaire, a exprimé hier dans un communiqué son « désaccord » avec les propositions de Vincent Peillon pour une nouvelle organisation de la journée de cours.

« Avec à peine une demi-heure d’école en moins par jour, on peine à voir la grande amélioration pour les enfants comme pour les enseignants. Ce scénario ne répond pas aux ambitions fixées. Pour nous, il n’est absolument pas concevable ! » déclare le syndicat.

Il dénonce par ailleurs le « flou » des discussions entamées par le ministre, qui « ne se cantonnent qu’à des considérations budgétaires sur le financement des heures libérées », laissant de côté « l’organisation du temps pédagogique de l’enfant », les « nouveaux rythmes d’apprentissage » ou encore « l’ajustement des contenus des enseignements ».

Fin de la journée de classe à 15h30

« Quelle improvisation ! Quelle déception ! » déplore le SNUipp. Pour le syndicat, les mesures sont « loin du compte » par rapport à la « réforme ambitieuse pour les élèves » promise par Vincent Peillon cet été.

Le SNUipp-FSU demande au ministre « de reprendre les discussions sur des bases qui permettent concrètement un raccourcissement de la journée scolaire. Tous les enfants doivent terminer leur journée de classe aux alentours de 15H30. » Ces discussions doivent aussi aborder « les questions d’organisation pédagogique de la journée scolaire des élèves de maternelle et d’élémentaire ».

« Les élèves et les enseignants attendent des améliorations significatives de leurs conditions de vie et de travail. Il est temps d’y répondre, Monsieur le Ministre », conclut le syndicat.

1 commentaire sur "Le Snuipp déçu par le projet de Peillon pour les rythmes scolaires"

  1. nico  27 octobre 2012 à 10 h 23 min

    Mauvaise foi des syndicats : une demi-heure d’école en moins par jour mais si on tient compte des devoirs faits en classe, cela fait au moins une heure de travail en moins par jour pour les élèves. Cela n’est pas négligeable. Les enseignants du primaire doivent 26h de cours par semaine ils ne sont donc pas perdants mais ils veulent toujours plus.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.