Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon rencontrera au 1er trimestre 2013 les directeurs d’école afin d’ouvrir le « dialogue » sur l’amélioration de leurs conditions de travail. Les syndicats seront également associés à ces discussions, ainsi que la ministre délé­guée à la Réussite éduca­tive George Pau-Langevin, a annoncé Peillon hier devant la com­mis­sion des affaires cultu­relles de l’Assemblée nationale.

La question des aides administratives, en partie supprimées par l’ancien gouvernement, sera abordée. « Nous aurons à appor­ter des réponses en termes direc­te­ment quantitatifs », a promis Vincent Peillon.

Les discussions porteront également sur la mise en place éventuelle d' »une cer­ti­fi­ca­tion ou d’une recon­nais­sance qui pour­rait jus­ti­fier un cer­tain nombre d’évolutions indem­ni­taires ». En revanche, Vincent Peillon a indiqué que « les syn­di­cats sont atta­chés à un sta­tut non hié­rar­chique » des directeurs d’école.  « C’est la tra­di­tion de l’école pri­maire française », a-t-il rappelé.

Une étude du Se-Unsa révélait récemment que 97 % des directeurs d’école trouvaient leur fonction « stressante« , notamment à cause de l’alourdissement de leur charge de travail administratif.