Le nom du successeur de Richard Descoings à la tête de Sciences Po Paris devrait être connu le 30 octobre, selon Libération.

Le conseil d’administration de Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) se réunira le 29 octobre pour sélectionner l’administrateur de Sciences Po, tandis que le conseil de direction de l’Institut d’études politiques choisira le directeur le lendemain. Une seule et même personne est généralement désignée pour occuper les deux postes, comme ce fut le cas avec Richard Descoings, l’ancien directeur décédé en avril dernier.

L’Elysée devra ensuite nommer le futur directeur par décret, mais jusqu’à ce jour le choix du conseil de direction a toujours été validé par l’Etat.

Cette décision va à l’encontre des exigences de la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso. Cette dernière avait en effet demandé à l’IEP de suspendre la procédure de nomination jusqu’à la publication du rapport de la Cour des Comptes sur la gestion de Sciences Po.

Quatre candidats sont actuellement en lice pour succéder à Richard Descoings : Hervé Crès, directeur par intérim de l’IEP, Michel Blanquer, Dgesco, Dominique Reynié, président de la Fondapol, et Gilles Andréani, conseiller à la Cour des comptes.

Cependant, le ministère de l’Enseignement supérieur n’a pas été apprécié l’accélération de la procédure de nomination. Il y voit une tentative des dirigeants de Sciences Po pour imposer la nomination d’Hervé Crès, ancien bras droit de Descoings qui pourrait être impactée par le rapport de la Cour des Comptes.