Une étude suédoise confirme le lien entre troubles mentaux et créativité

Dans certains cas, mieux vaudrait ne pas traiter la maladie mentale d'un artiste : il risquerait de perdre sa source d'inspiration.

Les personnes embrassant des professions créatives sont aussi les plus fréquemment traitées pour des maladies mentales, révèle une étude de chercheurs suédois du Karolinska Institutet.

Cette étude menée sur près de 1,2 million de patients et de leurs proches révèle que des maladies mentales, et en particulier les troubles bipolaires, sont le plus souvent observées chez les artistes : danseurs, photographes, écrivains, etc.

Beaucoup d’artistes célèbres sont des âmes torturées : Vincent van Gogh, Virginia Woolf, Edward Munch, Hunter S. Thompson ou encore Hemingway… Auraient-ils produit les mêmes oeuvres s’ils n’avaient pas souffert de certains troubles ?

Pour Simon Kyaga, l’auteur du rapport suédois, le traitement de ces pathologies doit être revu à la lumière de cette étude. Si la maladie est inextricablement liée à la créativité de l’artiste, alors « patient et docteur doivent se mettre d’accord sur ce qu’il faut traiter, et à quel prix ».

Naturellement, si les artistes talentueux sont plus souvent atteints de troubles mentaux, il ne s’agit pas d’une règle générale : tous les artistes ne sont pas fous ou dépressifs. De même, avoir des troubles mentaux ne garantit pas d’être un artiste de talent !

Source(s) :
  • actualitte.com, ki.se

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.