Revalorisation du salaire des Profs : le détail qui change tout ?

Vincent Peillon a confirmé hier aux syndicats le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire, mais est resté flou sur une éventuelle revalorisation salariale liée à la demi-journée de travail supplémentaire. Cela aurait pu dépiter les Profs, mais non : ils étaient habitués à pire !

Revalorisation du salaire des Profs : le détail qui change tout ?

La semaine dernière, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon déplorait sur France-Inter que les profs soient « les seuls […] à qui on va demander de travailler 40 jours de plus par an sans les payer davantage ». « Parce que nous sommes le premier poste budgétaire de la Nation et que nous sommes dans une crise […] nous devons remonter la pente », expliquait-il. Et « les enseignants sont tout à fait conscients qu’ils ont à participer à ce redressement de la France », même s’ils « mériteraient d’être mieux payés », estimait le ministre, qui excluait toute revalorisation du salaire des enseignants à court terme. « Peut-être que deux ou trois ans de redressement financier nous permettront [de faire plus] », concluait-il.

Or, hier, Vincent Peillon a évoqué lors d’une rencontre avec les organisations syndicales une compensation liée au retour de la semaine de 4 jours et demi en primaire. Rien de précis n’a toutefois été dévoilé, le ministre se contentant d’indiquer ‘ »qu’au vu du coût en termes de garde d’enfant et de frais de dépla­ce­ment que repré­sente le mer­credi matin sup­plé­men­taire, des éléments de com­pen­sa­tion finan­cière seront à dis­cu­ter dans les négo­cia­tions », selon le Snuipp. Le ministre « com­prend cette nécessité », confirme Laurent Escure, de l’Unsa-Education.

Cette considération nouvelle semble ravir les Profs…

Source(s) :
  • AEF

5 commentaires sur "Revalorisation du salaire des Profs : le détail qui change tout ?"

  1. FLOPEN  19 octobre 2012 à 7 h 35 min

    Quand on a mis en place la semaine de 4 jours, a-t-on baissé leur salaire ??Signaler un abus

    Répondre
  2. Sophie  19 octobre 2012 à 19 h 39 min

    Les heures du samedi matin n’ont pas été libérées pour les enseignants: Elles ont servi à mettre en place l’aide personnalisée, les réunions pédagogiques et de formation et pour une petite prise en compte des relations avec les parents….Signaler un abus

    Répondre
  3. Martine  24 octobre 2012 à 16 h 33 min

    C’est vrai que pour les 35 heures les employés ont baissé de salaire…?? :-/
    Les enseignants ont aujourd’hui BAC +5 et ont un salaire misérable qui stagne depuis des décennies. Même en comparaison aux autres pays européens les salaires sont ridiculement bas. Nous faisons de plus plus d’heures que les enseignants de ces autres pays ! (qui ont un smic inférieur au nôtre, quand ce n’est pas pas du tout de smic !)
    Je suis enseignante. Je bosse devant élèves déjà 25 heures dans la semaine. Je me fais des réunions le mercredi et le samedi parce que je dois 2 heures de plus par semaine à l’éducation nationale. Je prépare mes cours, je les corrige, je monte mes projets, je pars « gratuitement » en classe verte, je vois les parents en réunion collectivement, individuellement, je fais des formations obligatoires le mercredi ou le samedi (6 réunions de 3h dans l’année) etc… Je ne pense pas voler mon salaire, il faut arrêter de nous taper dessus !
    Ne voyez-vous pas que vous, qui décriez le métier, passez à côté des réalités ? Que diriez-vous si tous les 4 ou 5 ans on changeait votre emploi du temps ? Un coup le samedi, un coup le mercredi, un coup le midi sur votre pause déjeuner ? L’enseignement est un métier passionnant, mais nous ne sommes pas des girouettes !Signaler un abus

    Répondre
  4. lecteur  24 octobre 2012 à 16 h 52 min

    @FLOPEN :
    A la mise en place des quatre jours, les profs ont eu des journées supplémentaires de concertation ou de réunions pédagogiques qui ont eu pour effet de ne pas baisser leur charge de travail.Signaler un abus

    Répondre
  5. Barbiche  11 décembre 2012 à 9 h 20 min

    La bêtise c’est surtout bac + 5 pour les professeurs et +3 pour les instits, c’est bien trop élevé… Pour ce qui est des salaires, comparer les données brutes avec l’étranger ne rime à rien puisque ds des pays les profs doivent enseigner plusieurs matières, dans d’autres il n’y a aucune primes (alors qu’en France…)… Franchement, l’instit commence au-dessus du médian français, je ne vois pas ce qu’il y a à redire… Crise de la vocation ? Non, juste des prérequis débiles pour la présentation du concours…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.