Enseignants : la Droite forte veut supprimer leur droit de grève

La Droite forte, mouvement de l'UMP animé par Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, souhaite rétablir "l'exemplarité de l'école de la République" en supprimant le droit de grève des enseignants.

La Droite forte, courant pro-sarkozyste ayant déposé une des 6 motions en lice pour le congrès UMP du 18 novembre, appelle ce mardi à la suppression du droit de grève des enseignants pour rétablir « l’exemplarité de l’école de la République ».

Dans un communiqué, la Droite forte, qui compte parmi ses leaders Geoffroy Didier, Guillaume Peltier et Camille Bedin, a en effet prôné la création pour les enseignants « d’un sta­tut spé­cial inter­di­sant le droit de grève ».  Les enseignants « conti­nue­raient de dis­po­ser de leur droit de retrait (en cas de vio­lence par exemple) et les syn­di­cats auraient pour mis­sion stricte et unique de pro­té­ger les pro­fes­seurs des éven­tuels conflits avec l’administration et d’améliorer les condi­tions de tra­vail des ensei­gnants, sans parti pris idéo­lo­gique, poli­tique et par­ti­san », précise le communiqué.

Pour la Droite forte, « il n’est pas accep­table que cer­tains pro­fes­seurs puissent être en mesure de para­ly­ser la société, pre­nant ‘en otage’ parents et élèves, mais aussi de nom­breux maires ruraux ».

Source(s) :
  • avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.