La remise des prix Nobel 2012 prend fin aujourd’hui avec l’économie

Le prix d'économie complétera aujourd'hui le palmarès 2012 des prix Nobel, sur fond de polémique autour du Nobel de la paix attribué à l'Union Européenne.

L’édition 2012 des prix Nobel s’achève aujourd’hui, avec la remise du prix d’économie, pour lequel des chercheurs Américains sont favoris. Comme pour tous les autres prix cette année, sa dotation financière est en baisse de 20% (8 millions de couronnes suédoises au lieu de 10 habituellement) en raison des problèmes financiers que traverse la Fondation Nobel.

Le prix Nobel de médecine, premier de la saison, a été décerné ce lundi 8 octobre au Japonais Shinya Yamanaka et au Britannique John Gurdon pour leurs travaux sur la programmation cellulaire, une technique qui permet de transformer des cellules adultes spécialisées en cellules souches non spécialisées, capables de créer des tissus du corps humain.

Le prix Nobel de physique 2012 a été attribué au Français Serge Haroche et à l’Américain David Wineland, qui ont travaillé indépendamment sur le même sujet : l’optique quantique. En réussissant à observer l’état quantique très instable de certaines molécules, leurs méthodes révolutionnaires « ont permis à cette discipline de franchir les premiers pas vers la construction d’un nouveau type d’ordinateur ultra-rapide basé sur la physique quantique », affirme le comité Nobel.

Le Nobel de chimie a récompensé les Américains Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, pour avoir élucidé le fonctionnement de récepteurs protéiques à la surface de certaines cellules, qui leur permettent de percevoir leur environnement.

Le prix Nobel de la paix décerné à l’UE fait polémique

Le Chinois Mo Yan a reçu le prix Nobel de littérature pour son oeuvre, qui « avec un réalisme hallucinatoire mélange contes populaires, histoire et le contemporain ». Il est l’auteur de dizaines de nouvelles et de romans, parmi lesquels Le Clan du sorgho (Actes Sud, 1986), saga de sa famille paysanne, Beaux seins, belles fesses (Seuil, 2002) interdit par la censure, ou encore le Pays de l’Alcool (Seuil, 2000) où les apparatchiks croquent des garçonnets rôtis. Son nom de plume signifie « Pas une parole ».

Le prix Nobel de la paix a été attribué à l’Union Européenne, ce qui a suscité polémique, dérision et déception. L’ancien président polonais et prix Nobel de la paix 1983 s’est par exemple dit « surpris et déçu » par ce choix, car si « l’Union européenne tente de changer l’Europe et le monde de manière pacifique, elle se fait payer pour ça ». Il aurait préféré voir récompenser un « cas d’engagement personnel ».

Parmi les favoris pour le prix d’économie, qui sera remis aujourd’hui à 13h, figurent les Américains Robert Shiller, qui a travaillé sur la finance comportementale et les mouvements en apparence erratiques des marchés, Kenneth Rogoff et Carmen Reinhart, spécialistes de la dette publique, et d’autres moins médiatiques comme Paul Romer, auteur de travaux de réfé­rence sur la croissance.

Peu avant la remise des Nobel, les prix Ig Nobel sont venus récompenser les recherches scientifiques les plus farfelues, celles qui « font d’abord rire, et ensuite réfléchir ».

Source(s) :
  • AFP, nobelprize.org, lexpress.fr, lemonde.fr, liberation.fr, 20minutes.fr, la-croix.com, nouvelobs.com, pourlascience.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.