« Il est juste et heu­reux que l’on mette l’école pri­maire comme la ques­tion fon­da­men­tale […]. Pour le reste, par­ler de refon­da­tion me paraît très exces­sif. […] On peut être ministre de l’Education et réfor­mer, à condi­tion que l’on ne fasse pas croire que l’on va rebâ­tir Versailles en com­men­çant par la pre­mière pierre ».

François Bayrou, 28 Minutes sur arte, 10/10/2012