Les devoirs scolaires « doivent se faire à l’école », mais les parents pourront toujours aider leurs enfants le samedi (Peillon)

Vincent Peillon a réaffirmé ce matin sa volonté de supprimer les devoirs à la maison, estimant qu'ils "doivent se faire à l'école" et que les parents auront toujours la possibilité de travailler avec leurs enfants le soir ou le samedi.

Vincent Peillon a réaffirmé ce matin sa volonté de supprimer les devoirs scolaires à la maison. Ces derniers « doivent se faire à l’école », mais les parents pourront, s’ils le souhaitent, continuer à travailler avec leurs enfants, le soir ou le week-end, a-t-il indiqué sur RTL.

« Les journées [des enfants] sont déjà très chargées » a expliqué le ministre pour justifier sa décision de supprimer les devoirs à la maison. Ils ont déjà « 6h de cours, plus la pause de midi » s’ils restent à la cantine, et l’aide individualisée s’ils rencontrent des difficultés scolaires. « C’est beau­coup plus que ce que recom­mandent les méde­cins », a déploré Vincent Peillon, et ils rentrent « très fati­gués à la maison ».

De plus « beau­coup d’enfants n’ont pas la chance d’avoir […] à la mai­son des gens qui peuvent les aider, a-t-il rappelé. Quand les parents ne peuvent pas les aider en fonc­tion de leur niveau cultu­rel, ce sont des offi­cines pri­vées qui se déve­loppent » cependant « il faut avoir les moyens de les payer. C’est beau­coup d’injustice entre les enfants de France, beau­coup de fatigue et au total pas beau­coup de réus­site ».

C’est pourquoi les devoirs scolaires « doivent se faire à l’école », sous la responsabilité de l’Education nationale, a affirmé le ministre. S’adressant à une auditrice inquiète, le ministre a précisé que ca « ne vous inter­dira pas, Madame, bien entendu, de tra­vailler avec votre fils, si vous le sou­hai­tez, le soir, le samedi ».

Selon le ministre, cette mesure ne devrait pas nuire au suivi scolaire des enfants par les familles. « Quand on a la volonté d’accompagner son enfant, il y a plein de choses à faire » avec lui, « dans de meilleures conditions, sans le stress immédiatement, du devoir rendu », a-t-il estimé.

Une récente enquête de l’Ifop a révélé que 2/3 des Français étaient opposés à la suppression des devoirs à la maison.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.