Peillon annonce son calendrier pour l’après-concertation

Le ministre de l'Education nationale va entamer dès lundi un mois de consultation avec les organisations représentatives des personnels de l'éducation sur la loi d'orientation et de programmation.

Le président de la République François Hollande a clos ce mercredi la concertation pour la refondation de l’Ecole, et énoncé ses priorités pour l’éducation.

Aujourd’hui à 10 heures, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a présidé une séance extraordinaire du Conseil supérieur de l’Education (CSE) pour fixer le calendrier de l’après-concertation. Il a annoncé à l’issue de cette séance l’ouverture de « plus d’un mois de consultations » avec les organisations représentatives des personnels.

« Je recevrai à partir de lundi les organisations représentatives des personnels de l’Education nationale pour leur présenter les orientations et les arbitrages qui sont les miens pour l’agenda de la rentrée 2013, entendre leur point de vue et à partir de là finaliser mes propositions », a-t-il indiqué. Le ministre recevra aussi les associations d’élus, les collectivités locales, les associations de parents d’élèves, les mouvements d’éducation populaire et les représentants des lycéens et des étudiants.

Ces consultations porteront sur la loi d’orientation et de programmation de l’école, qui doit être présentée en Conseil des ministres le 12 ou le 19 décembre, pour être débattue par le Parlement en janvier.

6 heures de cours pour les nouveaux enseignants

Vincent Peillon a souligné que la réforme des rythmes scolaires ne passera pas par la loi. A ce sujet, le ministre, détaillant dans Le Monde ses premiers arbitrages, affirme qu' »aucun enfant ne sera hors de l’école avant 16h30″. Il confirme que la semaine de cours passera à 4 jours et demi en primaire, pour une journée de classe « allégée et mieux articulée avec les temps péri-éducatifs, qui comprendront l’aide aux devoirs – qui se feront désormais à l’école-, ainsi que des activités culturelles et sportives ».

Parmi ses autres orientations pédagogiques, M. Peillon souhaite une « évolution de l’évaluation des élèves » et une réflexion sur la question du redoublement. A la rentrée 2013, « nous devrons avoir lancé la grande ambition du numérique », a ajouté le ministre.

Par ailleurs, les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ) seront créées afin de rétablir la formation initiale des enseignants. Les futurs enseignants ne donneront que six heures de cours, pour favoriser une entrée progressive dans le métier.

Source(s) :
  • AFP, tf1.fr, nouvelobs.com, leparisien.fr, lepoint.fr,

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.