Luc Chatel, ancien ministre de l’Education nationale, a vivement critiqué la refondation de l’école proposée par François Hollande mardi.

S’exprimant hier sur LCI, l’actuel député de de la Haute-Marne juge qu’ »au total, on a eu des propos qui naviguaient entre banalités, contradictions et démagogie ».

Il constate aussi que le nouveau gouvernement reprend des mesures qu’il avait initiées, comme l’accompagnement éducatif, que les socialistes avaient pourtant critiqué lorsqu’ils étaient dans l’opposition.

Il dénonce enfin la démagogie dont est empreinte cette refondation et la « vieille lune qui consiste à penser qu’on résoudra les problèmes de l’école en mettant davantage de moyens, en recrutant davantage de professeurs ».

Allant dans le même sens, le SNALC diffusait hier un communiqué intitulé « Grand discours, petit rapport« . Le syndicat y dénonce en particulier le fait que qu’ »à aucun moment n’ait été évoquée la question du travail des élèves, condition première de leur réussite, ainsi que le nécessaire respect dû à l’Institution Scolaire et à tous ses représentants ».