La PEEP et la FCPE réagissent au rapport sur la refondation de l’école

La FCPE se dit satisfaite des "déclarations de François Hollande sur le temps scolaire, les devoirs, les notes, le redoublement, la priorité à l'école primaire et la place de la maternelle, l'engagement d'un socle commun garanti à tous comme véritable tremplin pour la suite...

L’AEF a recueilli les réactions de la FCPE et de la PEEP. La FCPE se dit satisfaite des « déclarations de François Hollande sur le temps scolaire, les devoirs, les notes, le redoublement, la priorité à l’école primaire et la place de la maternelle, l’engagement d’un socle commun garanti à tous comme véritable tremplin pour la suite, l’orientation choisie, une plus grande ouverture de l’école aux parents ». Pour la fédération, les déclarations de François Hollande mardi marquent une nouvelle ère et ouvrent la voie d’une véritable refondation.

La PEEP au contraire se dit déçue. Valérie Marty, sa présidente, juge que le président de la République « formule quelques propositions-gadgets comme un référent décrochage aux sein des établissements. Et des référents dans l’Education nationale, il y en a déjà beaucoup. Par exemple, des référents illettrisme ou parents que nous n’avons jamais rencontrés et qui existent quelque part ».

1 commentaire sur "La PEEP et la FCPE réagissent au rapport sur la refondation de l’école"

  1. Jeef  16 octobre 2012 à 17 h 35 min

    La Critique est facile, l’Art est difficile. Probablement que chacun devrait se redire 7 fois cette maxime avant d’écrire sur un sujet aussi important que notre système national d’Éducation. Quelle tristesse de voir certain partisans tuer dans l’oeuf un si beau projet pour la France.
    Est-ce que du fait que nous sommes plus de 60 millions de Français à nous lever tout les matin et que très peux d’entre nous ont la joie d’avoir pleine et entière satisfaction dans leur vie quotidienne, il faudrait refuser tout crédit à chaque Français !
    Enfin messieurs les représentants des Parents d’élève, quelle France souhaitez-vous ?

    Une autre maxime dit : Nous avons les Patrons que nous méritons. Et bien à voir et entendre les commentaires de certains et de la plupart je suis peu enthousiaste à imaginer les projets qui vont sortir des concertations et ce ne sera pas les parents d’élève qui en seront les moteurs les plus brillants.

    Allons, un peu de mesure et d’engagement, et monsieur le ministre remettons les familles dans et avec l’école et arrêtons de laisser à des représentants absents dans leurs propres familles la possibilités d’influencer les relations familles – école.
    La bienveillante créativité relationnelle indispensable à la réussite scolaire ne peut pas se décréter et doit donc chercher à prendre forme sur le terrain directement entre les familles et l’école. Bien évidement un espace doit être cadré pour cela et dès le début du collège cet espace doit prendre une forme très encadrée.
    Sans cela aucune réforme ne pourra réduire ce triste record de dernier de la classe EUROPÉENNE en terme de bien-être à l’école.
    L’école doit se donner les moyens de vivre avec les familles de France du 21ème siècle comme elles sont et non comme elle voudrait qu’elles soient.
    Une dernière chose; au sortir de la révolution nous avons érigé un Mur entre les familles et l’école pour de bonnes raisons.
    Les maîtres n’avaient pas toujours la formation et un cadre pour résister aux intrusions plus ou moins éclairées des parents, l’ordre social étant souvent tenu grâce à la magie, la sorcellerie ou une religion plus ou moins éclairée, il était nécessaire de laisser tout cela en dehors de l’école et si la connaissance apprise à l’école pouvait donner l’impression de remettre en cause ces artifices de l’ordre familial c’était aux familles de trouver le bon équilibre sans s’immiscer dans l’école. Bref nous souhaitions laisser le sorcier en dehors de l’école !
    Aujourd’hui, il n’y a plus de sorcier et nombre de familles sont en capacité de prendre en compte les impératifs sociaux et éducatif de la collectivité. Ce mur devrait être supprimé OFFICIELLEMENT donc par un geste fort qui affirme que les familles ont leur place (délimitée mais réelle et vivante) à l’école.
    Alors la bonne question a se poser est pourquoi ce mur qui rend tellement difficile les rapports famille/école reste-t-il si présent.
    J’ai quelques idées sur la question.
    Bien à chacun de vous tous.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.