Selon une enquête réalisée par l’Ifop sur un échantillon d’un millier de personnes âgées de 18 ans et plus, 2 Français sur 3 sont opposés à la suppression des devoirs scolaires en primaire.

Les personnes ayant fait des études longues sont plus particulièrement opposés à cette suppression : 80 % des Français ayant obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur y sont défavorables, contre 58 % de ceux qui n’ont pas de diplôme.

Les jeunes de 18 à 24 ans sont favorables au maintien des devoirs à la maison à 83 %, tandis que les 65 ans et plus ne le sont qu’à 61 %.

Ces résultats sont en contradiction avec les propositions du rapport pour la refondation de l’école, où l’ancien recteur Christian Forestier préconisait de limiter les journées de cours à 5h afin de consacrer les fins d’après-midi à l’aide personnalisée et aux devoirs. « Cela fait des années que l’on se bat pour ne plus avoir de devoirs à la maison. On pourra peut être gagner la bataille », avait-il indiqué.

Fin septembre, la FCPE avait également appelé à la fin des devoirs scolaires jusqu’à la fin du collège.