Sciences Po Paris : le rapport accablant de la Cour des Comptes sur les années Descoings

Un rapport provisoire de la Cour des Comptes fustigeant la gestion de Sciences Po Paris durant les années Descoings a été dévoilé en substance par Le Monde aujourd'hui.

Un rapport provisoire de la Cour des Comptes, cité par Le Monde ce matin, rend des conclusions accablantes sur la gestion de l’IEP Paris sous la direction de Richard Descoings.

Selon le rapport, « la politique de développement de Sciences Po n’a pu être mise en œuvre qu’au prix d’une fuite en avant financière et d’une gestion peu scrupuleuse des deniers publics ». La Cour des Comptes dénonce notamment le montant exorbitant des primes octroyées à certains dirigeants de Sciences Po, ainsi que leur manque de cadrage : ainsi, le montant des indemnités mensuelles accordées à Richard Descoings « ne repose sur aucun contrat formel et n’a pas été voté en conseil d’administration ». De même, la prime de Jean-Claude Casanova, président de la Fondation nationale des sciences politiques, est passée de 16500 euros en 2007 à 36000 en 2010.

Le rapport fustige également les avantages exceptionnels dont bénéficiaient les personnels de Sciences Po, notamment en ce qui concerne les biens immobiliers. Un directeur de centre de recherche a ainsi profité durant 5 ans d’un logement de fonction dont le loyer mensuel était évalué à plus de 3 200 euros. Lorsque le bail a été enregistré à son nom, ce directeur a vu l’une de ses primes augmenter du montant exact du loyer du logement en question.

Le rapport souligne également d’autres problèmes, dont l’obsolescence des statuts de Sciences Po, la contraction de plusieurs prêts dont l’un classé « spéculatif et dangereux », ou « l’absence de tout contrôle exercé par l’Etat, pourtant principal financeur de la fondation ».

Selon Le Monde, la Cour des Comptes projette de saisir cette semaine la ministre de l’enseignement supérieur Geneviève Fioraso. Cette dernière avait suspendu la procédure de sélection du successeur de Richard Descoings (décédé en avril dernier), jusqu’à la publication définitive du rapport, en novembre prochain.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.