« Le gros problème c’est de délaisser le contenu, le savoir. On parle du confort des élèves, avec cette approche façon Françoise Dolto ‘l’ado est en souffrance’, ‘arrêtons de corriger les copies en rouge, c’est trop agressif’. Alors qu’il faut se concentrer sur la discipline, sur ce qui va nourrir les jeunes intellectuellement. »

Sacha, professeure de lettres en lycée professionnel, menly.fr, 01/10/2012.