« Le ministère et le rectorat nous rabâchent que nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Celle du prof qui doit se muer en éducateur ou en assistant social. En réalité, un surhomme car en cas de difficulté et de souffrance, il n’a personne vers qui se tourner. Il est seul. »

Annie E., enseignante en lycée professionnel, Rue89, 02/10/2012.