« Il faut que les enseignants aient un contact avec le monde de l’entreprise » (Peillon)

Dans un entretien accordé hier aux Echos, Vincent Peillon a insisté sur la nécessité de faire correspondre les formations des jeunes aux besoins des entreprises.

Vincent Peillon a affirmé la nécessité de relations plus étroites entre l’école et les entreprises, dans un entretien aux Echos publié hier.

« Nous avons des réponses à apporter, avec les chefs d’entreprise et les régions, à l’orientation de nos élèves », a expliqué le ministre de l’Education nationale. « En orientant mal, nous poussons les jeunes dans des difficultés qui produisent échecs et exclusions, nous fabriquons des décrocheurs » a-t-il souligné, tout en rappelant que le rôle de l’éducation nationale « n’est pas seulement de former des citoyens mais aussi de préparer les jeunes à un emploi ».

Vincent Peillon juge que le stage professionnel de troisième est « insuffisant » et veut faire découvrir « l’entreprise et les métiers dès la sixième et cela jusqu’à l’université ». Il estime pour cela nécessaire « que les entreprises fassent mieux connaître leurs métiers dans les classes afin que les jeunes soient mieux informés des débouchés », et que « les enseignants aient, au cours de leur formation, un contact avec le monde de l’entreprise ».

L’éducation nationale doit pour lui s’adapter, « changer le contenu de ses diplômes et de ses formations pour répondre rapidement aux besoins de l’économie et des entreprises ». Il ne s’agirait pas non plus de fournir des employés en fonction des exigences d’une entreprise, mais de réfléchir aux « besoins durables, d’avenir, des territoires ».

Soulignant que 600.000 offres d’emploi ne sont pas pourvues en France, le ministre souhaite faire de « l’investissement éducatif » un moyen de la lutte contre le chômage, en donnant aux jeunes la formation « la plus utile ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.