« L’étudiant n’est pas un ennemi : au contraire, il doit être traité comme un futur collègue. En France, je trouve que souvent les étudiants ne sont pas traités comme ils le méritent. Cela est dû en partie au fait que les enseignants ont peu de ressources, souvent pas de bureau, et pas de soutien administratif et logistique de la part de l’université. Mais il faut également reconnaître que penser au devenir professionnel de ses étudiants n’est pas encore entré dans les moeurs. »

Philippe Aghion, professeur d’économie à Harvard et à l’École d’économie de Paris, AEF, 26/09/2012