C’est aujourd’hui que le CESE va voter la proposition, contenue dans un rapport de Jean-Baptiste Prévost (membre du CESE) sur l’emploi des jeunes, de créer « un dispositif de ‘deuxième chance’ au sein de l’Education nationale pour les jeunes de 16-18 ans ».

Actuellement en effet, le dispositif des écoles de la seconde chance s’adresse aux décrocheurs à partir de 18 ans.

Ce nouveau dispositif prendrait place au sein de structures déjà existantes, tels les micro-lycées et structures apparentées.

Un coordinateur piloterait l’ensemble des activités, et travaillerait avec une équipe réunissant à la fois enseignants, assistantes sociales, médecins.

« Pour pouvoir être rescolarisé, un jeune qui décroche a besoin d’un sas lui permettant de définir son projet personnel et professionnel, de sortir de la spirale de l’échec scolaire […] » juge Jean-Baptiste Prévost. Ce dispositif aurait cet objectif.