Hervé Morin, président du Nouveau Centre (NC), ancien ministre de la Défense, a dénoncé hier dans un communiqué la politique de Vincent Peillon.

Pour Hervé Morin en effet, « l’annonce de M. Peillon du recrutement de 40.000 postes dans l’Education nationale marque l’abandon, par le gouvernement, de toute réflexion de long terme sur notre système éducatif ». Il dénonce une approche purement quantitative, menée sans aucune réflexion sur une nécessaire réforme en profondeur du système éducatif.

« Si une augmentation des effectifs nous garantissait une amélioration du fonctionnement de notre système éducatif, cela se saurait » a poursuivi Hervé Morin. « Au fond, notre ministre confond quantité et qualité » argumente-t-il.