Nous adhérons à cette démarche de refondation de l’école républicaine à condition que ce soit ancré sur la volonté de faire une école du sérieux, une école de la transmission des savoirs, une école où la place du professeur est vraiment reconnue pour elle-même, et où l’on n’entre pas dans une sorte de confusion entre l’école qui a cette vocation d’enseignement, et une école qui serait, finalement, une vaste garderie sociale.

Albert-Jean Mougin, vice-président du Snalc CSEN, à l’occasion de la conférence de rentrée du syndicat.