40 000 places ne sont pas pourvues dans les lycées professionnels, a indiqué hier Vincent Peillon à Orléans lors d’un débat sur la refondation de l’école. Face à ce constat, le ministre de l’Education nationale a affirmé que « l’école est aussi là pour proposer un accès aux métiers » (…) » et qu’il  « faut travailler plus finement entre l’Education nationale et le monde économique ». « J’initierai ce lien  » a-t-il promis.