« Notre système éducatif ne s’améliore pas et ceux qui en pâtissent le plus, ce sont les pauvres »

Le rapport "Regards sur l'éducation 2012" de l’OCDE vient d’être publié. Le rapport indique qu'en "France le salaire statutaire des enseignants du primaire ou du secondaire est inférieur à la moyenne de l'OCDE...

Le rapport « Regards sur l’éducation 2012 » de l’OCDE vient d’être publié. Il dresse chaque année un bilan comparatif des systèmes éducatifs des pays membres, et également d’autres pays.

Dans la synthèse qu’en propose l’AEF , on peut lire que « Les enseignants du primaire et du secondaire sont en moyenne plus jeunes en France que dans de nombreux pays européens et de l’OCDE ».

Ce point très positif est néanmoins nuancé par Eric Charbonnier, analyste à la direction de l’éducation de l’OCDE qui indique qu’entre « 1998 et 2010, le nombre d’enseignants a chuté de 8 % en France ».

Autre point noir, le salaire. Le rapport indique ainsi qu’en « France le salaire statutaire des enseignants du primaire ou du secondaire est inférieur à la moyenne de l’OCDE, aussi bien pour les enseignants débutants, que pour ceux qui ont 10 ou 15 ans d’expérience professionnelle. »

Il paraît également indispensable de renforcer l’attractivité du métier, souligne Eric Charbonnier. Ce qui passe par le salaire bien sûr, mais aussi par une plus grande reconnaissance. Il note ainsi qu’en Finlande, où les enseignants sont très estimés et respectés, « pour un poste d’enseignant, il y a huit candidats ».

Enfin, sur les 34 pays de l’OCDE, la France arrive avant-dernière pour ce qui est de l’équité de son système éducatif. « En France, l’inéquité du système éducatif est dramatique » commente Bernard Hugonnier, directeur adjoint à la direction de l’éducation de l’OCDE, ajoutant : « Le déterminisme social est extraordinairement fort en France, notre système éducatif ne s’améliore pas et ceux qui en pâtissent le plus, ce sont les pauvres ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.