Peillon encourage les enseignants à participer à la concertation

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon appelle dans une lettre les enseignants à contribuer aux débats sur la refondation de l'école.

« Nous voulons que la refondation que nous allons conduire soit aussi la vôtre. » Dans une lettre adressée aux enseignants qui leur sera remise avant le 14 septembre, les ministres Vincent Peillon (Education nationale) et George Pau-Langevin (déléguée à la Réussite éducative) les invitent à prendre part à la grande concertation sur la refondation de l’Ecole de la République.

Vincent Peillon a finalement décidé de ne pas accorder aux enseignants de journées de réflexion pour formuler leurs propositions, comme certains syndicats en avaient fait la demande. Le ministre leur propose plutôt de participer aux « initiatives décentralisées » (réunions tenues dans les académies jusqu’à la fin du mois) et/ou d’apporter leur témoignage sur le site refondonslecole.gouv.fr. « Nous avons besoin de votre expérience, de votre engagement, de votre connaissance », affirme le ministre, afin de « refonder l’école, et de dégager les chantiers des années à venir ».

« Après l’état des lieux, s’ouvre désormais, en ce mois de septembre, la phase d’échanges sur les orientations qui devront nourrir le rapport » remis début octobre, et la loi d’orientation qui sera présentée au Parlement « d’ici à la fin de l’année 2012 », rappelle la lettre. « Pour alimenter les débats et nourrir la concertation nationale, des forums décentralisés sont organisés par les recteurs en partenariat notamment avec les collectivités territoriales, les universités, les associations. »

Le SNUipp lance une enquête directe

Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU dénonce un « service minimum » du ministre. Pour lui, « une refondation historique vaut bien de donner une journée de réflexion » accordée aux enseignants, principaux intéressés de la réforme à venir.

Le premier syndicat du primaire a décidé de lancer une consultation plus directe des enseignants, par le biais d’un formulaire distribué à 250.000 exemplaires dans les écoles (téléchargeable sur son site). L’enquête couvre six thématiques (métier d’enseignant, rythmes scolaires…) en 26 questions, avec une demi-page de champ libre.

Avec cet appel, le ministre de l’Education nationale marque son attachement au genre épistolaire : il avait déjà adressé sa circulaire de rentrée sous forme de lettre aux enseignants, en juin dernier.

Source(s) :
  • lemonde.fr, AFP, snuipp.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.