Michelle Zorman, secrétaire nationale du Sgen-CFDT, indique comment se déroulera le parcours des emplois d’avenir enseignants du premier degré, d’après le projet de loi actuel.

Les étudiants recrutés entreront progressivement dans le métier : en deuxième année de licence, leur fonction pourra aller d’un « accompagnement de l’enseignant et d’une observation des classes à une prise en charge éventuelle de la classe », en L3, elle pourra consister en une implication dans l’organisation de l’école et en M1 à « préparer des cours avec l’enseignant ». Leur rôle ne sera jamais de remplacer un enseignant affirme le ministère de l’Education nationale.

Au niveau de leur rémunération, elle sera la suivante : de 619 euros à 999 euros, en fonction du niveau d’échelon de leur bourse.