55 organisations demandent que l’illettrisme soit reconnu grande cause nationale 2013

L'Association nationale de lutte contre l'illettrisme a reçu le soutien de 55 organisations et syndicats dans sa démarche pour faire obtenir le label "grande cause nationale 2013" à la lutte contre l'illettrisme.

Un collectif de 55 associations et syndicats, fédéré par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), a lancé vendredi dernier une campagne pour faire reconnaître la lutte contre l’illettrisme en tant que « grande cause nationale » en 2013.

Le collectif rassemble entre autres l’Assemblée des Chambres de Commerce et d’Industrie, l’Association des Maires de France, ATD Quart Monde, Solidarité laïque, la Ligue de l’enseignement, les fédérations de parents d’élèves et les confédérations syndicales.

Une enquête de l’Insee de 2006 révèle que 3,1 millions de personnes entre 18 et 65 ans sont touchées par l’illettrisme en France métropolitaine (en Guadeloupe, le taux atteint 20%, 14% en Martinique et 21% à la Réunion). Contrairement à une idée reçue, ce phénomène ne concerne pas que les populations marginales, car 57% de ces personnes travaillent.

Un handicap dissimulé, un sujet tabou

Les personnes touchées ont souvent été scolarisées, ce qui distingue l’illettrisme de l’analphabétisme, mais leurs compétences en lecture, écriture et calcul se sont appauvries : elles sont aujourd’hui incapables d’y recourir dans la vie quotidienne pour lire une notice de médicament, des consignes au travail, les messages des distributeurs de billets… Un handicap souvent dissimulé par ceux qui en souffrent.

« L’illettrisme au travail est un sujet tabou« , souligne Marie-Thérèse Geffroy, présidente du conseil d’administration de l’ANLCI dans un entretien à Libération. « Si cela devenait une cause nationale – le Premier ministre devrait rendre sa décision en décembre -, après l’autisme en 2012, ce serait un formidable coup de projecteur, avec des messages dans les médias publics et de grandes manifestations. » Cela permettrait en outre de mesurer l’ampleur du phénomène, qui « reste méconnue ». En Europe, on estime toutefois à 73 millions le nombre d’adultes illettrés.

La demande du label grande cause nationale 2013 sera présentée au Premier ministre Jean-Marc Ayrault en novembre.

1 commentaire sur "55 organisations demandent que l’illettrisme soit reconnu grande cause nationale 2013"

  1. Tacha  25 septembre 2012 à 15 h 37 min

    C’est important de signaler que l’illettrisme est un fléau mais je pense qu’il ne faudrait pas le séparer d’une autre problématique qui est celle du devenir des enfants dyslexiques, dont les apprentissages ne se sont pas « appauvris » comme l’indique l’article, mais qui n’ont pas pu vraiment se mettre en place du fait du type d’approche spécifique de l’apprenant dyslexique. On parle d’un à deux dyslexiques par classe… Les enseignants et tous ceux qui sont en contact avec les enfants pourraient vraiment tirer parti des recherches très encourageantes des scientifiques et de nombreux acteurs peu fédérés encore, concernant la façon d’aider ces personnes à lire, écrire et rendre compte, et ainsi participer à diminuer les cas trop nombreux d’illettrisme.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.