« Si le jeune prof arrive à l’école avec des cernes jusque sous le menton, une voix chevrotante et un regard endormi, c’est rarement parce qu’il a fait la nouba toute la nuit. Non, la nuit (et d’ailleurs les week-ends, les vacances, etc.) quand on est jeune prof, ça sert à corriger, préparer, administrativer, … D’ailleurs, le jeune prof ne pourrait pas faire la nouba avec ses amis, car à force de refuser des sorties, des soupers, il n’a plus d’amis ! »

Justine Lalot, enseignante et écrivain, Facebook, 30/08/2012