Au sommaire du B.O. n°32

Le recrutement et la formation des assistants de prévention et de sécurité (APS) est à l'honneur du B.O. cette semaine.

Au som­maire du Bulletin offi­ciel du 6 septembre 2012

Assistants chargés de prévention et de sécurité (APS)

Une circulaire détaille les missions, les modalités de recrutement et de formation des nouveaux assistants de prévention et de sécurité (APS), bientôt déployés dans les établissements du secondaire les plus difficiles.

Les APS sont recrutés au niveau bac+2 par les chefs d’établissement, sur la base des conditions d’emploi des assistants d’éducation (décret n°2003-484 du 6 juin 2003), soit 1.607 heures de travail annuelles réparties sur 39 à 45 semaines.

Auprès des élèves, les APS doivent notamment sensibiliser au respect de l’autorité, prévenir les conduites à risques, et participer à la prise en charge des élèves perturbateurs. Ils doivent aussi informer les personnels sur les facteurs de risques, agir comme relais auprès des équipes mobiles de sécurité (EMS), et développer des partenariats pour l’établissement en lien avec leurs missions (services sociaux, associations, police etc.).

Une formation, de 25 heures hebdomadaires pendant les huit semaines suivant leur prise de fonction, leur permettra d’acquérir les connaissances théoriques (droits et obligations des agents publics, valeurs de l’éducation nationale, spécificités de la violence scolaire tel le harcèlement, etc.) et pratiques (gestion des conflits, conduite de projets) nécessaires à l’accomplissement de leurs missions.

La sélection des établissements pour l’affectation de 500 APS cette année reposera sur quatre critères principaux : « le taux d’élèves absents plus de 4 demi-journées non justifiées par mois », « le nombre de conseils de discipline », « le nombre d’élèves exclus définitivement » et « le nombre de faits de violence et d’incidents graves ».

Rémunération pour les centres d’examen du baccalauréat

La rémunération globale d’un centre d’examen du baccalauréat dépend du nombre de candidats journaliers : 173 euros jusqu’à 600 candidats, 230 euros au-delà. Cette indemnité s’applique au nombre de journées pendant lesquelles se déroulent une ou plusieurs épreuves, auxquelles peuvent s’ajouter jusqu’à trois journées nécessaires à l’organisation de l’examen.

Le montant de l’indemnité individuelle pour les personnels affectés à l’organisation est lui « fixé par le recteur après avis du chef d’établissement, chef de centre d’examen du baccalauréat », en fonction des tâches effectuées.

Actions éducatives : droits de l’enfant

Prix des droits de l’homme – René Cassin. Une note de service précise le règlement du Prix des droits de l’homme — René Cassin 2012-2013, ouvert aux élèves du secondaire, qui vise à récompenser les meilleurs projets d’éducation aux droits de l’homme. Ce prix rend hommage au résistant René Cassin, un des pères de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et qui reçut le prix Nobel de la Paix en 1968.

Cette année, les élèves sont invités à travailler sur le thème des « droits à l’expression, l’information et la participation des enfants et des jeunes », inscrits dans la Convention internationale des droits de l’enfant. Ces droits – le droit d’être bien informé, de s’exprimer, de parler et de donner son avis ; le droit d’être écouté et entendu ; le droit d’être pris en compte ; le droit de participer au processus de décision et de mise en œuvre – doivent permettre une réelle participation des jeunes à la société démocratique.

Concours « Agis pour tes droits ». La Fédération nationale des Francas organise comme chaque année son concours d’affiches « Agis pour tes droits », soutenu depuis 2009 par le MEN, autour du thème des droits de l’enfant. Les affiches réalisées peuvent provenir d’une démarche individuelle ou collective, soutenue par un enseignant ou un animateur, pendant ou en dehors du temps scolaire. Les inscriptions au concours se font auprès des associations départementales des Francas avant le début du mois d’octobre, et les meilleures affiches seront sélectionnées dans le courant du mois de novembre. RèglementFiche d’inscription.

Echanges franco-allemands

Programme « Brigitte Sauzay » : ce programme d’échanges à titre individuel permet à des élèves de la quatrième à la première, apprenant l’allemand depuis au moins deux ans, de séjourner pendant 3 mois en Allemagne.

Programme « Voltaire » : il permet à des jeunes français et allemands d’effectuer en tandem un séjour de six mois dans le pays partenaire. Il s’adresse aux élèves de troisième, ou de seconde des LEGT et lycées professionnels, justifiant d’un bon niveau en allemand. L’inscription se fait en ligne. Plus d’infos sur le site de l’Ofaj.

Pour ces deux programmes, les élèves de troisième peuvent, s’ils le souhaitent, passer les épreuves du brevet dans leur académie d’origine lors de la session de rattrapage en septembre, pour ne pas interrompre leur séjour.

Appel à projets : les établissements scolaires français, partenaires d’un établissement allemand et porteurs d’un projet d’échanges d’élèves, peuvent déposer un dossier de candidature en vue d’obtenir une subvention de l’Ofaj pour les frais de voyage. L’Institut français d’Allemagne (IFA) et le Goethe Institut (GI) de Paris décerneront fin 2013 le « Prix du réseau des projets scolaires franco-allemands » aux deux écoles partenaires qui auront réalisé le meilleur projet.

A lire aussi : B.O. spécial n°6

Le Bulletin officiel spécial n°6 du 6 septembre 2012 est consacré aux concours et examens professionnels de personnels d’encadrement et de personnels administratifs, techniques, sociaux, de santé et des bibliothèques.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.