« Je retrouve quotidiennement [un] décalage chez mes élèves d’un lycée de banlieue. Le nom de Beethoven ne leur est pas inconnu, mais c’est, pour eux, celui d’un chien ; Picasso, celui d’une voiture ; Homer est le père de la famille Simpson ; Michel-Ange, une Tortue ninja ; Hadès, un modèle de toupie Beyblade. Nemo […]c’est le nom d’un poisson-clown. »

Gaël Gratet, professeur de français-philosophie en classes préparatoires, Le Monde, 04/09/2012