La première rentrée du nouveau ministre de l’Education Vincent Peillon s’est faite sous le signe du « changement », comme il l’a lui-même annoncé lors de sa conférence de presse du 29 août. Formation des enseignants, emplois d’avenir, rythmes scolaires, plusieurs chantiers ont été lancés dans le cadre de la « refondation de l’école » souhaitée par le ministre socialiste. Ces perspectives d’évolution sont actuellement débattues au cours de la grande concertation qui a débuté en juillet, et aboutira à l’élaboration d’une loi d’orientation et de programmation pour l’école cet automne.

Si cette rentrée 2012 reste marquée par la politique du précédent gouvernement, des mesures d’urgence lancées par Vincent Peillon ont permis de pallier les principales difficultés. Citons notamment l’abro­ga­tion du décret sur l’évaluation des ensei­gnants, le recrutement de 1 000 professeurs des écoles supplémentaires ou  l’affec­ta­tion d’enseignants expé­ri­men­tés en CP.