Enseignants stagiaires : une journée banalisée dans l’emploi du temps hebdomadaire

Dans les académies de Créteil et de Toulouse, outre les trois heures de décharge hebdomadaires obligatoires, la journée de vendredi sera banalisée pour permettre aux enseignants stagiaires...

Dans les académies de Créteil et de Toulouse, outre les trois heures de décharge hebdomadaires obligatoires, la journée de vendredi sera banalisée pour permettre aux enseignants stagiaires du second degré de se former pleinement à leur métier.

Lundi, lors de sa conférence de presse de rentrée, William Marois, recteur de l’académie de Créteil, a déclaré que son académie reconduit le même dispositif que depuis 2010 pour les enseignants stagiaires. Le recteur a ainsi rappelé que dès 2010, les enseignants stagiaires du secondaire y ont bénéficié de trois heures de décharge hebdomadaires, et d’une journée banalisée.

L’académie de Créteil a en quelque sorte devancé la circulaire du nouveau gouvernement, en date du 20 juin 2012, instaurant trois heures de décharge de cours obligatoires pour les enseignants stagiaires à partir de septembre. Mais elle est allée également plus loin, en leur proposant une journée totalement banalisée.

Olivier Dugrip, recteur de l’académie de Toulouse, a affirmé de son côté lors de sa conférence de presse de rentrée le 30 août, que dans son académie, outre les trois heures de décharge obligatoires, les enseignants stagiaires bénéficieront aussi d’une journée hebdomadaire banalisée.

Source(s) :
  • AEF

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.