A quoi vont ressembler les cours de « morale laïque » ?

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon veut mettre en place dès la rentrée 2013 des cours de "morale laïque" du primaire jusqu'au lycée. Cet enseignement obligatoire visera à "émanciper les élèves" de tous les déterminismes.

Vincent Peillon souhaite introduire des cours de morale laïque dès 2013 dans les établissements scolaires du primaire au lycée. Cette thématique ne sera pas traitée dans le cadre de la concertation sur la refondation, mais dans une « mission de réflexion » parallèle nommée par le ministre. Si rien n’est encore définif, quelques pistes se dessinent.

Le ministre de l’Education nationale a précisé dans une interview au JDD qu’il s’agira d’un enseignement obligatoire et évalué, ce qui le distingue des enseignements civiques actuels.

Mais pourquoi remplacer les cours existants d’instruction civique au primaire, d’éducation civique au collège et d’éducation civique, juridique et sociale au lycée par de la morale laïque ? « Ces trois dénominations différentes prouvent le manque de cohérence qui caractérise cet apprentissage », explique le cabinet du ministre dans La Croix. Vincent Peillon souhaite que cette matière unique « ait une cohérence depuis le primaire jusqu’à la terminale« .

Donner aux élèves une liberté de choix totale

Cette matière « plus large » que l’instruction civique devra transmettre « une connaissance des règles de la société, de droit, du fonctionnement de la démocratie », mais aussi aborder « toutes les questions que l’on se pose sur le sens de l’existence humaine, sur le rapport à soi, aux autres, à ce qui fait une vie heureuse ou une vie bonne », et ce afin d’éviter que ces questions soient traitées hors de l’école par des « marchands » et « intégristes de toutes sortes ». Elle doit permettre aux élèves « de s’émanciper », de leur donner une « liberté du choix » totale en les affranchissant de « tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel ».

Les valeurs de la République françaises ne seront bien entendu pas négligées. On y apprendra par exemple La Marseillaise – mais aussi « la différence entre être patriote et nationaliste ».

Insister sur l’exemplarité du professeur

Le succès de cet enseignement passera par l’exemplarité du professeur, qui « doit bien sûr dans ses comportements incarner lui-même les valeurs que nous voulons enseigner ». C’est pourquoi le sujet sera enseigné « à tous les professeurs », « dans les écoles supérieures de l’éducation et du professorat que nous mettrons en place à la rentrée 2013 ».

Ces cours ne sont pas vus d’un très bon oeil par l’opposition. Luc Chatel, ancien ministre de l’Education, a comparé le « redressement (…) intellectuel et moral » proposé par Peillon à des propos similaires tenus par Pétain. Il a ajouté que « la gauche [n’avait] pas de leçon de morale à nous donner ». Marine Le Pen se dit quant à elle persuadée que la morale que le ministre veut enseigner « est la morale » qui « est issue évidemment de notre religion chrétienne », et que s’il « parle de la morale laïque », c’est « parce qu’il ne veut surtout pas heurter les différentes religions ».

Vincent Peillon a publié en 2010 le livre Une religion pour la République (La foi laïque de Ferdinand Buisson), qui raconte notamment, selon son éditeur, comment « l’école et les « hussards noirs » y ont eu pour mission de faire de chaque élève un Christ républicain, de la raison une émotion, une passion et même une mystique ».

1 commentaire sur "A quoi vont ressembler les cours de « morale laïque » ?"

  1. gégé  9 septembre 2012 à 8 h 51 min

    C’est toujours la même question :la sanction (et récompense) par l’évaluation (la notation) développe-elle des attitudes à long terme oubien des adaptations comportementales ponctuelles ? Je pense que même si la tricherie est toujours possible (comme dans toutes évaluations), pousser les élèves à développer des comportements ( laïques) engendre chez eux des attitudes (des émancipations) plus durables. Tout dépend en fait (et comme toujours) de la qualité de cet enseignement.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.