La formation des enseignants abordée à l’université d’été du PS

A la Rochelle, un débat de l'université d'été du PS a abordé la question de la formation des enseignants.

« Une des mesures les plus importantes à [prendre], c’est le bon fonctionnement d’une formation continue » des enseignants, a affirmé vendredi dernier l’historien Antoine Prost (professeur émérite à Paris 1) à l’occasion d’un débat des universités d’été du Parti socialiste à La Rochelle sur le thème « priorité à l’école ». Il faut pour lui revoir cette formation continue afin de dire aux enseignants : « nous sommes convaincus que ce que vous faites est très important ».

Lors de cette séance, Agnès Van Zanten (directrice de recherche à l’Observatoire sociologique du changement) a jugé qu’il fallait « aider les enseignants à travailler en équipe pour être plus forts et plus efficaces sur le plan pédagogique ». Elle propose de « les accompagner dans leur travail sans pour autant faire peser sur eux un contrôle qui les ‘déprofessionnalise' ».

Quant à Pierre Merle, professeur de sociologie à l’IUFM de Bretagne et à l’Université européenne de Bretagne, il estime qu’il faut « penser la politique éducative sur deux piliers » : d’une part ce qui relève de « la pédagogie » (la formation des maîtres, l’évaluation) et d’autre part ce qui relève de « la politique structurelle » (carte scolaire, organisation des classes). Ces dernières réformes pourraient se faire « par des réorganisations, à moyens constants », précise-t-il.

Le dernier intervenant, Jean-Pierre Chevènement (ministre de l’Éducation nationale de 1984 à 1986), considère que « l’école doit transmettre des connaissances » et a donc besoin de « professeurs qui soient formés dans leur discipline et à la didactique des disciplines ». Leur formation doit aussi être une transmission de valeurs : « Je suis de ceux qui regrettent la disparition des écoles normales car elles donnaient à ceux qu’elles formaient des croyances fortes dans la République, dans la laïcité », explique-t-il. « Les écoles portaient un message qui aujourd’hui s’est évaporé. »

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.