La criminologie n’est plus au programme des universités

La filière universitaire de criminologie, créée il y a cinq mois par le gouvernement Fillon, a été abrogée hier par un arrêté publié au JO.

Cinq mois seulement après que la criminologie a été hissée au rang de science enseignée à part entière dans les universités, le nouveau gouvernement a supprimé cette filière par un arrêté publié hier au Journal Officiel.

L’arrêté créant une section de criminologie au sein du Conseil national des universités (CNU) avait été publié au JORF le 15 mars 2012. La création de cette discipline, encouragée notamment par Alain Bauer, professeur de « criminologie appliquée » au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et proche de Nicolas Sarkozy, avait rencontré une forte opposition de la communauté universitaire.

Laurent Wauquiez, alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, avait justifié l’ouverture de ce cursus en disant vouloir « rattraper le retard » de la France dans ce domaine. Les étudiants français ne peuvent en effet se spécialiser en criminologie qu’à l’issue de leur formation initiale (droit, médecine, psychologie). En instituant une filière dédiée, le gouvernement entendait sortir la matière de son rang annexe et créer des unités de recherche spécialisée.

Cette décision avait surtout été perçue comme politique. Pour ses détracteurs, la criminologie n’est qu’une branche des sciences sociales. L’Association française de droit pénal avait dénoncé la création de cette section « unanimement refusée par tous les corps et instances universitaires ». Elle avait annoncé son intention d’engager un recours devant le Conseil d’Etat, afin d’en obtenir l’annulation.

Source(s) :
  • AFP, legifrance.com

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.