Jean-Luc Mélenchon est revenu ce matin sur les incidents survenus à Amiens en début de semaine dernière. Des heurts entre des jeunes et les forces de l’ordre dans la nuit de lundi à mardi avaient débouché sur l’incendie partiel de l’école maternelle Voltaire d’Amiens-Nord, et de la salle associative du quartier Fafet.

Au micro de France Inter, Jean-Luc Mélenchon a affirmé aujourd’hui que « ce n’est pas la jeunesse qui est en cause, c’est quelques personnes », et a souhaité adresser un message « à ceux qui foutent le feu à un gymnase ou une bibliothèque : ce sont des crétins ».

Deux prévenus ont été jugés pour avoir mis le feu à des poubelles durant les affrontements. Ils ont été condamnés à respectivement 10 et 8 mois de prison avec sursis. Le verdict d’un troisième a été reporté.

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon a exprimé dans un communiqué daté du 14 août « sa solidarité la plus totale à la communauté éducative et aux familles des enfants scolarisés dans cette école ». Il a par ailleurs promis de « prendre toutes les mesures nécessaires, en lien avec les services de la ville d’Amiens, pour assurer la remise en état des locaux et l’accueil des enfants à la rentrée 2012 ».