« Le côté négatif de la loi LRU, c’est d’abord qu’elle n’a pas remédié au cruel manque de moyens dont souffrent les universités françaises. »

Philippe Aghion, dans un entretien publié sur Mediapart, le 14 août (Voir L’homme).