La maitresse en maillot de bainLe théâtre Michel, à Paris, joue jusqu’au 18 août La Maîtresse en maillot de bain, comédie de Fabienne Galula racontant les tribulations d’une psychologue scolaire envoyée dans une école dirigée par une équipe pédagogique un peu spéciale.

Quand elle débarque dans la petite maternelle pour tenter de rétablir l’harmonie au sein de l’équipe enseignante, Béatrice Mignon, la psychologue mandatée par l’Education nationale, n’imaginait pas mettre les pieds dans un tel panier de crabes. Myriam, directrice acariâtre et sarcastique, toujours au bord de la crise de nerfs, Rémi, grand timide un peu simplet, souffre-douleur de Myriam, et Nicolas, Dom Juan gominé se plaisant à raconter ses exploits en salle des profs , vont lui donner du fil à retordre. Il lui faudra gérer les complaintes de Rémi, confronté à de graves incidents de gommettes, les craquages intempestifs de Myriam qui partage sa vie entre sa mère, son chien Pupuce et un amant indélicat, et les tentatives incessantes de Nicolas pour la séduire…

 Une comédie efficace et sans prétention

La Maîtresse en maillot de bain évite habilement les stéréotypes éculés sur les enseignants et l’Education nationale. Au fur et à mesure des séances avec Béatrice, les trois instituteurs se révèlent bien moins caricaturaux qu’il n’y parait, et plus les personnalités se dévoilent, plus on s’attache à ces « anti-héros » qui rappelleront sûrement à certains quelques collègues de la salle des profs.

Les répliques sont quelquefois assez prévisibles, mais font toujours sourire. La pièce est portée par le dynamisme et la bonne humeur communicative des interprètes, qui ne ménagent pas leurs efforts sur scène. Une comédie divertissante et agréable, comme l’attestent les mines réjouies des spectateurs à la sortie de la salle.

La Maîtresse en maillot de bain, au Théâtre Michel jusqu’au 18 août.