Le robot d’exploration Curiosity s’est posé ce matin (7h31) sur Mars, rapporte la Nasa, au terme d’une mission de huit mois. Ce massif robot – 900 kg – est alimenté à l’énergie nucléaire; il explorera pendant deux ans la région du cratère de Gale, dans l’hémisphère Sud de la planète rouge, à la recherche de traces de vie passées.

Parmi ses nombreux instruments, le robot embarque une création de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse : un capteur d’analyse chimique baptisé « ChemCam », qui détermine à distance la composition chimique des roches à l’aide d’un laser.

Un direct vidéo réalisé par la Cité de l’espace de Toulouse, en partenariat avec le CNES (l’agence spatiale française), permet de suivre l’avancement de la mission. Le fil Twitter @explorezmars complète ce dispositif de couverture en temps réel.

L’atterrissage de Curiosity (voir les étapes en images) n’était pas gagné d’avance, en raison de la faible densité de l’atmosphère martienne et du poids inédit du véhicule. Les équipes de la Nasa ont donc laissé éclater leur joie à l’annonce de ce succès :

[vid id= 8ZQsOgfr4Ss]