Les Echos révèlent aujourd’hui la nature des emplois d’avenir dans l’éducation annoncés par le ministre Vincent Peillon. Contrairement au dispositif préparé par le ministre du Travail Michel Sapin, ces emplois d’avenir ne seront pas des contrats aidés destinés à favoriser l’insertion professionnelle de jeunes non qualifiés et non formés.

Il s’agira plutôt de bourse de pré-recrutement de 3 ans pour des étudiants niveau licence se destinant à passer les concours de l’enseignement. Ces bourses atteindront un montant de 900 euros et seront versées à 6 000 étudiants, en échange d’un certain nombre d’heures effectuées dans l’Education nationale et sous réserve d’assiduité. Les bénéficiaires seront pris en charge de la 2e année d’études supérieures (niveau L2) à la 4e (niveau M1).