Pour devenir immortel, un chercheur américain décide de se suicider

Ken Hayworth, un chercheur de l'université d'Harvard, pense avoir trouvé le secret pour devenir immortel. Son projet comporte cependant un inconvénient de taille : pour pouvoir être ressuscité indéfiniment, le scientifique doit d'abord mourir.

cerveau

Jean-Etienne Minh-Duy Poirrier/Flickr

Ken Hayworth, scientifique américain de l’université d’Harvard, est persuadé d’avoir découvert le secret de l’immortalité. Seul inconvénient de son programme, le chercheur doit d’abord se suicider pour pouvoir être ressuscité dans le futur. Ce qu’il envisage très sérieusement de faire, révèle-t-il à Chronicle of Higher Education.

Le principe de son projet ? Prélever son cerveau, le vider de son eau et de sa moelle épinière, puis les remplacer par de la résine en plastique. « Je serais un fossile parfait », plaisante-t-il. Ainsi, le plan de toutes ses connexions synaptiques (ou connectome) sera préservé. Ken Hayworth est convaincu que dans quelques centaines d’années, les scientifiques seront capables de simuler le connectome sous forme numérique et ainsi de recréer son cerveau sur ordinateur. 

« Nous conserverons le cerveau, nous le découperons, nous l’encoderons sur ordinateur, puis nous le relierons à un corps de robot », prévoit-il.

Malgré l’apparente extravagance de son projet, Ken Hayworth jouit d’une renommée importante dans la communauté scientifique pour la pertinence de ses recherches sur le cerveau. 

A ce jour, il n’a cependant pas obtenu les crédits nécessaires pour mener à bien son étonnant programme.

Source(s) :
  • futura-sciences.com, dailygeekshow.com, slate.fr

2 commentaires sur "Pour devenir immortel, un chercheur américain décide de se suicider"

  1. ingrid  2 janvier 2013 à 1 h 03 min

    Pourquoi ne pas le faire sur un animal, le rat ou le singe à ce qu’il paraît c’est les animaux les plus proches de l’homme.Signaler un abus

    Répondre
  2. Cloone  3 novembre 2014 à 20 h 00 min

    Il pourrait aussi faire conserver son adn comme dans quelques centaines d’années les scientifiques arriveront sans doute à cloner l’homme. Ainsi son clone (vrai jumeau) revivra, et le refaire à chaque fois qu’il meurt pour avoir un clone jusqu’à la fin de l’humanité.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.