Le collectif « Stagiaire impossible« , né dans l’académie de Créteil suite à la réforme de la masterisation enseignante, a demandé jeudi dernier dans une lettre à Vincent Peillon, de donner une nouvelle chance aux jeunes enseignants non titularisés. En effet, dans l’académie de Créteil, 11 enseignants stagiaires ont été licenciés cette année, suite à leur seconde année de stage – leur premier stage ayant été déjà renouvelé.

Le rectorat de Créteil souligne que ces licenciements sont liés à « des problèmes de différents ordres ». Les stagiaires sont des « personnes pour lesquelles le jury avait donné une deuxième chance », et « ne se rendant pas forcément compte [qu’elles ne voulaient ] pas exercer ce métier ».

Mais pour le collectif « Stagiaire impossible », il faut permettre à ces onze licenciés de refaire leur stage « dans des conditions décentes qui permettront cette fois de juger de façon juste et éclairée de leur capacité à enseigner ».