Philippe Meirieu critique aujourd’hui dans Le Nouvel Observateur l’usage des cahiers de vacances durant les congés scolaires. Pour le pédagogue, « les parents n’ont pas à se substituer aux enseignants ».

De plus, estime-t-il, il ne faut pas »scolariser les vacances abusivement, en en faisant une école ‘Bis' », mais plutôt privilégier les activités intellectuelles ludiques telle la confection d’une recette de cuisine « pour vérifier s’il maîtrise la proportionnalité », la réalisation d’un herbier ou encore la lecture de quelques livres.

Il fait d’ailleurs remarquer que, sauf « prescription » exceptionnelle d’un enseignant, l’école ne donne généralement pas de devoirs à la maison à réaliser pendant les congés d’été,  car »tout comme les parents qui attendent le break des vacances, les enfants ont besoin d’une période de décompression et de repos ».