2 enseignants font le tour du monde des écoles en 2 CV

Jean-Baptiste et Julie, deux jeunes enseignants de 25 et 26 ans, vont bientôt se lancer dans un projet extraordinaire qu'ils préparent depuis un an et demi : rallier l'Alaska à Ushuaia en 2 CV et visiter une école dans chaque pays traversé. Julie nous en dit plus sur ce voyage atypique.

Vous allez vous lancer très prochainement dans un grand projet pédagogique intitulé « Au cours du Monde« . Pouvez-vous expliquer brièvement en quoi il consiste ?

C’est un projet que nous avons en tête depuis longtemps. Je suis enseignante d’arts plastiques, Jean-Baptiste est prof des écoles, et nous voulions monter une initiative en rapport avec notre profession pour expérimenter les fonctionnements des différents systèmes éducatifs à l’étranger, où nous envisageons d’aller enseigner plus tard. Comme nous adorons voyager, nous avons projeté de faire un périple atypique au cours duquel nous irions passer quelques jours dans une école de chaque pays traversé. Ainsi, nous pourrons travailler avec elle et créer des correspondances avec toutes les écoles françaises de notre réseau. Et comme Jean-Baptiste est un passionné de 2 CV, nous avons décidé de mêler ces deux passions et de partir à bord d’une 2 CV camionnette !

Nous voulions traverser le continent américain du Nord au Sud, pour la grande diversité et la grande mixité de ses territoires. Nous avons prévu de partir de Montréal, remonter le Canada pour arriver en Alaska, puis redescendre la côte ouest jusqu’à Ushuaia en Argentine. Au total, nous devons parcourir 16 pays et visiter 12 écoles.

Nous préparons le projet depuis un an et demi, mais nous n’avons obtenu notre mise en disponibilité que récemment. C’est à ce moment-là que tout s’est concrétisé. Nous partons donc mi-juillet 2012 et revenons en juillet 2013.

Quel projet pédagogique allez-vous mener dans les écoles que vous visiterez ?

Nous avons effectivement un petit projet artistique, mais j’ai envie de dire que ce n’est qu’un prétexte. Je n’avais pas envie de venir dans ces écoles pour enseigner les arts plastiques comme je peux le faire en France. Ce projet nous permettra surtout de découvrir le pays à travers les yeux des élèves. L’idée est de partir d’un support papier qui a la forme de notre voiture, pour faire un clin d’œil à notre voyage, et de laisser les enfants libres d’y représenter leur pays par rapport à ce qu’ils y ont vécu. Les créations voyageront ensuite d’école en école, pour que les élèves puissent visualiser les travaux de ceux qui les ont précédés. C’est aussi une manière de garder une trace particulière de notre périple, plus vivante que des photos.

Vous souhaitez également mettre en place des échanges avec les écoles françaises et les enseignants intéressés par votre projet. Quelles formes prendront ces échanges ?

Certaines écoles ont en effet réellement la volonté de s’impliquer dans notre périple. Nous avons déjà eu, avant le départ, des discussions via Skype avec les élèves de ces classes-là, afin d’échanger sur les préparatifs du voyage. Pendant le périple, nous communiquerons régulièrement avec eux par mail, pour leur faire partager tout ce que nous allons vivre.

Les enseignants qui veulent nous suivre, mais sans contact permanent avec nous, pourront le faire sur notre site Internet. Nous le mettrons à jour au fur et à mesure du voyage, et raconterons tout ce que nous avons vécu dans les écoles visitées. Nous y proposons également des pistes pédagogiques pour exploiter notre expérience en classe. Par exemple, certains enseignants vont travailler sur notre projet une demi-journée par mois, sur différents aspects du pays où l’on se trouvera. Ce travail sera différent selon les niveaux. Dans une école maternelle, l’enseignante va afficher une carte du monde, sur laquelle les élèves déplaceront une petite 2 CV en papier, selon le pays où l’on sera. Dans le cycle 3 (CM1-CM2), ce sera un prétexte pour faire des recherches et des exposés sur différents pays.

Nous essaierons aussi de mettre en place des échanges entre les élèves français et les élèves des écoles que nous visiterons, mais à cause de la barrière de la langue ce sera parfois difficile. De plus, certaines écoles ne seront peut-être pas équipées informatiquement pour permettre de tels échanges.

Comment avez-vous préparé votre camionnette 2 CV, rebaptisée KKouette, pour affronter le périple ?

C’est un véhicule que nous avons acheté il y a deux ou trois, ans, dans le but de la restaurer de fond en comble. Nous avons essayé d’optimiser au maximum l’espace restreint de la 2 CV pour pouvoir être autonomes au niveau du fonctionnement. Aujourd’hui elle fonctionne comme un camping-car, nous pouvons y dormir et manger, car nous y avons installé un frigo et une gazinière.

Quels sont vos projets après votre retour en France ?

Nous envisageons de retranscrire tout ce que nous avons vécu durant le voyage et d’éditer le texte afin que notre expérience puisse profiter à d’autres enseignants. Nous aimerions aussi donner quelques conférences pour présenter les reportages photo et vidéo que nous allons réaliser.

Enfin, nous monterons dans les écoles des expositions où nous présenterons les productions des élèves que nous avons rencontrés. Mais cela dépendra bien sûr de notre affectation au retour !

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.